StopUMTS Logo
how to get rid of moles
Zoeken
   
Voorlichting
14/05/17Belpomme: website van ...
11/05/17Toon : de 'slimme' thermo
Artikelen
23/05/17Electromagnetic Hypersens
23/05/17Children and EHS
23/05/17How Cellphones Can Cause
21/05/17Mobile phones : Are th
20/05/17Vaccinated vs. Unvaccinat
20/05/17Oorzaken, effecten en 'op
Berichten Nederland
23/05/17Piek in melding asbestsla
22/05/17Lezing over gevaren bij d
19/05/17Amsterdam: Bewoners Rozen
19/05/17Utrecht: Motie Zendmas
19/05/17Geen zendmast in Noordbro
Berichten België
06/04/17Overgevoelig aan straling
03/04/17Wordt Brussel de eerste s
Berichten Internationaal
13/05/17Australie: Slimme meters
08/05/17USA: CA Senate SB-649 Apr
30/04/17Wi-fi OFF Switches Instal
30/04/17Frankrijk: 74 branden ver
Ervaringen | Appellen/oproepen
17/05/17Being Electrosensitive (i
28/04/17Zoektocht van een elektro
07/04/17Eight-Year-Old Second Gra
Onderzoeken
21/05/17How Wireless Technologies
17/05/17Increasing levels of sali
13/05/17Mobile phone use and glio
Veel gestelde vragen
13/05/17Vakantie? Witte zo
10/07/16Zeven veel gestelde vrage
Juridische informatie
30/04/17Belasting advies: afscher
27/04/17Another Italian brain tum
21/04/17Italian court rules mobil
Oproepen
12/06/17Lezing in Sommelsdijk (Go
19/05/17Lezing Straling en Gezond
09/05/17Lezing in Epe (Gelderland
Folders
10/04/17Brochures, folders, websi
29/04/16USA: Meer dan 50 tips voo
Briefwisselingen | Archief: 2008, 2005
21/05/17Brief naar de Koning
21/05/17Brief naar de Fractievoor
Illustraties
 Algemeen
 Fotoalbum zendmasten
 Wetenschappelijke illustraties
Frankrijk: Slaapproblemen bij drie achtereenvolgende dorpspastoors in dezelfde pastorie!    
Ga naar overzicht berichten in: Verhalen

Frankrijk: Slaapproblemen bij drie achtereenvolgende dorpspastoors in dezelfde pastorie!
zondag, 01 november 2009 - Dossier: Ervaringen burgers


Vanuit Frankrijk, St-Étienne-du-Bois in het District Ain (niet ver van Genève), komt een interessant ervaringsverhaal over drie achtereenvolgende pastoors die niet kunnen slapen in de plaatselijke pastorie.
Het begint met Pastoor Mainard die de pastorie ontvlucht vanwege slapeloosheid, maar zijn opvolger Pastoor Gilly vergaat het niet beter. Ook hij moet vanwege slapeloosheid de pastorie ontvluchten.
De verdenking valt nu op de nabijgelegen antenne in de klokkentoren maar Bisschop Bagnard besluit de volgende nieuwe pastoor niet in te lichten over de perikelen van diens voorgangers om iedere suggestie uit te sluiten. En wat blijkt: de nieuwe pastoor Meledi kan eveneens niet slapen en krijgt bovendien allerlei nevenverschijnselen (zoals jeuk) wel bekend bij slachtoffers van zendmasten voor mobiele telefonie.
Voor Bisschop Bagnard is dan de maat vol. Hij spreekt nog net geen banvloek uit maar schrijft op hoge poten een brief aan de verantwoordelijke burgemeester van St-Étienne-du-Bois, Denis Perron, dat hij van de antennes af wil en dat er geen verdere antennes in zijn bisdom meer geplaatst worden. Ook wil hij weten of de straling toegenomen is na installatie van de antenne.
Hij wil de zaak niet op zijn beloop laten gezien de gezondheidstoestand van zijn pastoors.
Burgemeester Denis Perron reageert terughoudend, waar moet hij naar toe met de antenne? Hij vindt dat telecomgebruikers ook recht hebben op een goede ontvangst bla, bla, etc, etc.:

(PS: Leest u vooral ook de (vertaalde) ingezonden brief aan het eind van dit artikel).


Bron: Le Progress 29 oktober 2009

Ain
St-Étienne-du-Bois : l'antenne-relais empêche-t-elle les curés de dormir ?

Nuits blanches au presbytère. Les prêtres souffrent de graves troubles du sommeil. L'évêque jette l'anathème, ou tout au moins la suspicion, sur le relais de téléphonie mobile installé dans le clocher

Il y a quelque chose qui « cloche » au presbytère de Saint-Etienne-du-Bois. L'abbé Mainaud déjà n'y trouvait pas le repos. Ces trois dernières années, son successeur le père Gilly y a passé lui aussi des nuits blanches. Des insomnies telles qu'elles l'ont conduit à changer de paroisse cet été. « Je sais que le souci de vous tous est de savoir si je dors mieux à Challex » confiait-il dans une lettre adressée début septembre à ses anciennes ouailles. « Depuis lundi, j'ai pu mieux dormir. Mais je ne veux pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Voyons ce que réservent les jours à venir ». Dieu soit loué, le père Gilly semble « avoir repris un sommeil normal » comme il l'a confirmé un mois plus tard à l'évêque Mgr Bagnard.

Mais voilà qu'à son tour, le nouveau curé de St-Etienne-du-Bois compte des moutons qui n'ont rien à voir avec des brebis égarées ! « Par nature, je dors bien, j'ai le sommeil facile » confesse le père Samuel Meledi. « Quand j'étais dans le Pays de Gex, puis à Chatenay, aucun problème. Depuis que je suis ici, je cherche le sommeil. Je ne dors plus du tout. J'ai envie de dormir, j'essaie de faire la sieste. Mais ça ne se réalise pas ».

À la fatigue qui l'accable, s'ajoutent d'autres troubles. « Je gratte la tête. Ça ne m'était jamais arrivé avant ». Le médecin lui a prescrit un somnifère. Rien à faire. « Ça a marché le premier jour. Après, plus d'effet. Le médicament est très amer et me fatigue seulement ». Le père Samuel ajoute qu'il ignorait tout des tourments de son prédécesseur à son arrivée en Bresse. Donc, pas de psychose a priori.

En d'autres temps, l'Eglise aurait peut-être accusé le Malin. Aujourd'hui, Mgr Bagnard jette l'anathème, ou tout au moins la suspicion, sur l'antenne de téléphonie mobile érigée dans le clocher. L'Évêque prend l'affaire très au sérieux. Il a écrit une lettre au maire Denis Perron, le priant instamment de faire mesurer les rayonnements et d'agir en conséquence.

Cette prise de position n'a rien de surprenant. Au nom du principe de précaution et du respect des lieux de culte, Monseigneur entend bouter les relais impies hors des églises. Il reprend ainsi la main sur un dossier qui lui avait quelque peu échappé au départ. Aucun contrat ne sera renouvelé.

Ceux en cours pourraient être « rediscutés ».« Je ne suis pas un spécialiste mais voilà les faits » sermonne Mgr Bagnard. « Dès qu'une antenne émet, il y a quelque chose qui bouge. C'est si vrai qu'on en interdit la pose à proximité des écoles. Dès qu'un opérateur entre dans une église, nous ne sommes plus maîtres chez nous. Il va et vient, cache les clés, peut augmenter les intensités comme il veut… Non, il faut que cela cesse ».

Du pain béni pour les anti-antennes. Tempête dans un bénitier rétorquent les pro-portables. Et d'une, le contrat passé entre Bouygues, la municipalité… et l'évêché court jusqu'en 2015. Difficile d'envisager un déménagement avant, à moins que d'ici là, les autorités sanitaires reconnaissent que les relais posent des problèmes de santé. Ce qu'elles ont toujours refusé.

Surtout, l'antenne du clocher de Saint-Etienne-du-Bois ne semble pas troubler le sommeil des autres riverains, comme le montre une petite enquête de voisinage. Il faudra des investigations plus profondes pour percer le mystère des curés insomniaques.

Marc Dazy

QUESTIONS à Denis Perron

Maire de St-Etienne-du-Bois, conseiller général du canton de Treffort
« Prendre cette remarque au sérieux et la traiter en prenant le temps »
Que répondez-vous à la lettre de Mgr Bagnard ?

Je vais y répondre très bientôt. Je me suis engagé à demander des mesures de champs électromagnétiques pour confirmer l'intensité des rayonnements et voir avec Bouygues ce qu'il y a lieu de faire.

Pensez-vous que ces insomnies sont liées directement à l'antenne du clocher ?

Ce serait une coïncidence étonnante. Le fait de connaître les maux dont souffrait son prédécesseur n'a-t-il pas inquiété le nouveau prêtre ? À Saint-Etienne-du-Bois, certaines zones sont bien plus exposées. L'antenne du clocher, de par sa hauteur, rayonne horizontalement et toucherait plus les habitations éloignées que la cure située juste au-dessous.

Il n'y a pas une foule de paroissiens qui se plaignent de troubles du sommeil. En tant que vice-président du conseil général, je suis plutôt assailli par les abonnés qui réclament une desserte correcte en téléphonie mobile !

Pourriez-vous déplacer l'antenne au nom du principe de précaution ?

Pour la mettre où ? En zone d'activités, il y a également des riverains très proches et des gens qui travaillent. Ce n'est pas si simple. Légalement, je ne peux pas mettre Bouygues à la porte. Ensuite, faire pression sur l'opérateur pour qu'il déplace l'antenne, serait reconnaître explicitement qu'elle cause des problèmes de santé.

Et si c'était le cas ?

Ces problèmes n'ont jamais été mis en évidence. Les études de l'AFSSAPS (*) l'ont reconfirmé. Ce qui ne veut pas dire que le risque zéro est avéré. Ce doute, je l'entends. Il faut prendre cette remarque au sérieux et la traiter en prenant le temps. On ne peut pas réagir de façon immédiate et régler un tel problème d'un coup de baguette magique.

Propos recueillis

Auteur: Marc Dazy

(*) Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé.

Le sermon de Mgr Bagnard
Dans un courrier en date du 11 octobre, adressé au maire Denis Perron, Mgr Bagnard, rappelle tout d'abord les raisons qui ont conduit le père Gilly à quitter Saint-Etienne-du-Bois : troubles du sommeil dont souffre aujourd'hui son successeur le père Samuel Meledi. « Voilà donc que se pose à nouveau le problème concernant l'antenne de ce clocher » poursuit l'évêque du diocèse de Belley-Ars. « Comment, en effet, expliquer ce qui s'est passé pour le père Gilly et ce qui passe maintenant pour le père Samuel ? Je signale ne lui avoir rien dit pour ne pas provoquer chez lui quelque chose d'ordre psychologique qui aurait téléguidé cette impression de difficulté à dormir. Vous serait-il possible de voir de près le problème de l'antenne, en particulier que soit mesurée l'intensité des émissions. Est-ce que depuis la signature du contrat en 2001, l'intensité a été augmentée et dans quelle proportion ? Il n'y a pas de doute qu'une intensité croissante peut développer des effets qui n'ont pas été ressentis au départ.

Je suis prêt à reparler de ces questions avec vous. Mais vraiment, M. le maire, il faut reprendre aujourd'hui en considération la situation telle qu'elle se présente. Je ne peux pas, étant responsable des prêtres, les laisser demeurer dans un contexte où leur santé est mise en cause ».

Voor het originele artikel en de ingezonden brieven (leest u vooral het schokkende ''Je connaissais un curé'') zie:
www.leprogres.fr/fr/article/2135383,177/St-Etienne-du-Bois-l-antenne-relais-empeche-t-elle-les-cures-de-dormir.html .

Welaan dan, voor de volledigheid en speciaal voor de medewerkers van het antennebureau en Monet genoemde ingezonden brief met vertaling:

Je connaissais un curé vivant sous des antennes. Un jour, dans son bureau depuis 1/4h, me sentant oppressé, je lui demande comment il peut rester là tout le temps. Il me répond ''Je sais, mais n'ai pas d'autre endroit où aller'' Ni lui ni son assistante ne savaient dormir.Un an après il est décédé après moult hospitalisations, infections nosocomiales... Ma femme et moi dormons parfaitement... dans une cage de faraday depuis 2006. Nos murs sont métallisés mais dehors, quel contraste, quel four ! On revient vite à l'abri et comme çà jamais malades, jamais de médicaments. Unissons nos témoignages next-up.org/questionnaire

Ik kende een van de pastoors die onder de zendmast leefde. Op een dag kwam ik bij hem op zijn bureau en voelde me na een kwartier niet lekker worden, ik vroeg hem hoe hij het daar de hele tijd uit kon houden. Hij antwoordde''ik weet het maar heb geen andere plek waar ik naar toe kan''. Noch hij noch zijn hulp konden slapen. Een jaar later is hij overleden na veelvuldige ziekenhuisopname, ziekenhuisinfecties....
Mijn vrouw en ik slapen prima....in een kooi van Faraday sedert 2006. Onze muren zijn met metaalverf / metaalgaas behandeld maar buiten, wat een contrast, wat een oven! Wij gaan steeds zo snel mogelijk terug naar onze schuilplaats en zijn daardoor nooit ziek, nooit medicijnen nodig.
Laten we onze getuigenissen bundelen op www.next-up.org/questionnaire/index.php .



Ga terug naar het hoofdmenu
Afdrukken | Vragen | RSS | Disclaimer